CONDITION FEMININE

LA FEMME EST L'AVENIR DE L'HOMME

Condition fem 

    "LA FEMME EST L'AVENIR DE L'HOMME".

  • Salaires IDENTIQUES : entre hommes et femmes à qualifications égales.
  • Revalorisation du statut « des mères au foyer » véritable métier. Elles sont « multitâches » Un Salaire unique 1350€ brut/ mois imposable  leur sera attribué  pour avoir élevé 3 enfants jusqu'à l’âge de 18 ans ( aucune condamnation de droit commun),  et n'avoir quasiment jamais travaillé, et 30 € par enfant supplémentaire. Ces mères de famille toucheront ces allocations  si, et seulement si, cela fait au moins 30 ans qu'elles résident en France ,  sans discontinuité, et que les trois enfants soient nés en France. Les allocations familiales et  de rentrée scolaire ne leur seront plus attribuées. 
  • Comme il bon temps à notre époque d’attribuer des titres et des diplômes qui ont tant d’importance, où l’on exige de plus en plus une spécialisation dans tel ou tel domaine professionnel, je déclare que le titre de mère au foyer soit: «agrégée en développement infantile et en relation humaine »  travail à plein temps, sans limite d’horaire et en exclusivité, le degré d’exigence est de 14 heures par jour,  voir beaucoup plus.
  • Quant aux autres femmes actives, elles percevront les allocations familiales et de rentrée scolaire actuelles, mais imposables. 
  • Il ne serait rectifier, retoucher, diminuer, la loi sur l'avortement . Elle est indispensable pour une multitude de raisons . 
  • La parité politique est une absurdité. Si les choses doivent se faire, elles se feront d'elles mêmes. Les règlements sont faits pour les médiocres et les indécis. 
  • Création de maisons closes : pour la sécurité des femmes, l’hygiène, le suivi médical et  sanitaire, pour  la prévention des traites de femmes, pour  des  contrôles systématiques de santé, pour des contrôles des pièces d’identité (IMMIGRATION),  pour une  rentrée d’argent fiscale (déclaration forfaitaire, tenue d'un registre de travail )
  •  Abroger la loi prévoyant  des amendes pour  les clients. 
  • Aucune péripatéticienne ne devra s’exhiber en dehors de ces lieux prévus par la loi. Une disposition de loi  sera votée dans ce sens, et  il sera prévue une condamnation d'ordre  financier dissuasive ,  voir l’emprisonnement si récidive,  avec relevé d’ADN
  • Les femmes d'origine étrangères qui se cachent sous une multitude de tissus,  ou de draps jusqu'à ne  plus voir que leur yeux (et encore!) ou leur visage, ces coutumes moyenâgeuses ne seront plus tolérées en France. Niquab,  Burqua origine du Niquab, Hijad, Tchador, le Burkini seront strictement interdits en public. Il sera systématiquement relevé l'ADN des personnes ne désirant pas se soumettre à la loi française, et expulsées. Si elles reviennent en France la peine d' emprisonnement maximale prévue sera prononcée (CF nouvelles dispositions dans la rubrique  justice).
  • Il faut faire compagne contre le port du foulard, considéré à juste titre, comme marqueur de la conquête de l'Islam. Il est impliqué dans la quasi-totalité des conflits du monde. Sans l'Islam (religion politique) la terre serait quasiment en paix. La Chine n'est  non plus épargnée. 
  • Nous sommes dans  un pays de liberté et nous ne pouvons plus accepter que des femmes asservies, outragées, grillagées soient vêtues de costumes moyenâgeux, pendant que les hommes qui les accompagnent soient  habillés de façon contemporaine, et européenne.  Une mesure d’expulsion (avec prise d'ADN) sera immédiatement prononcée, concomitamment à la perte de la nationalité française, aux femmes qui n'obtempéreront pas, ainsi que les hommes et toute la famille.  Si ces personnes reviennent en France, elles encourront 50 ans de prison ferme. 
  • Le port du voile, quel qu'il soit,   justifiera un licenciement et les mesures pré-citées seront appliquées de facto.
  • Toute excision pratiquée en France sur des jeunes filles sera considérée comme un acte de barbarie, de mutilation, et punie d'un emprisonnent prévu par la loi, et   concomitamment,  une mesure d'expulsion sera prononcée avec la perte de la nationalité française, avec Prise d'ADN obligatoire, 
  • Tout acte forcé obligeant une femme sous la menace   à contracter mariage avec un homme  sera considéré comme un crime et puni comme il se doit. Les nouvelles dispositions juridiques concernant la perte de la nationalité française et les peines prévues si retour en France seront systématiquement appliquées. 
  • La polygamie sera très sévèrement réprimée et toutes les personnes mises en cause seront jugées et punies et expulsées de la France (avec Prise d'ADN) avec perte de la nationalité française si elles la détiennent. La famille entière sera expulsée de France. 
  • Prendre en compte le phénomène des violences faites aux femmes. Durcir la législation en augmentant significativement les sanctions.