RENTREE D'ARGENT

IL FAUT ÉQUILIBRER LES COMPTES COMME DANS UN MENAGE

 

  • Mettre en place les outils de rentrée d’argent dans les caisses de l’Etat.
  • Relever la TVA et les taux intermédiaires jusqu’au rétablissement des finances publiques.
  • Ajuster le prix du diesel sur celui de l’essence ordinaire (1 centime par mois sur 12 mois) pour tous.
  • Suppression de l’écotaxe qui est un impôt absurde .
  • Ajustement du prix des cigarettes sur la moyenne des pays voisins Européens (rentrée fiscale).
  • Supprimer le bonus malus coût élevé.
  • Instaurer le travail dans les établissements pénitenciers. (gain d'argent)
  • Les impôts sur le revenu s’établiront dans une fourchette allant de 10% à 45% et les paliers augmenteront de 5 en 5. 
  • Supprimer l' I.S.F.et créer SEULEMENT  une tranche supplémentaire d'impôt  basée sur la réalité  des  revenus, foncier compris, des plus aisés. tranche à 55% ce qui rapportera plus que l'ancien système. 
  • Taxer  les propriétaires immobiliers d’appartements ou maisons individuelles non loués.
  • Ne pas remplacer  les départs des fonctionnaires en retaite  dans tous les ministères et autres composants assimilés ( 5,5 millions fonctionnaires aujourd'hui),  hormis  ceux de la défense, ceux de  la sécurité, ceux de la santé,  ceux de la justice, pendant toute la durée du quinquennat. 
  • Pendant les 2 premières années du quinquennat, prendre un mois de salaire à tous les revenus  (à partir de 3500€ net par mois ) au cours de l’année pour relancer l’économie atone depuis plusieurs décennies. De 3500€ net jusqu’à 7000€ net, par mois  (revenu du foyer ou individuel)  les sommes versées seront rendues aux citoyens,  augmentées des intérêts financiers dus, après redressement économique de la France. Il faut que toutes les catégories de salariés, employés, libéraux, rentiers, financiers, commerçants, artisans, industriels, politiques, fonctionnaires, attachées à tous les ministères, sportifs, grands patrons, retraités participent  à leur niveau au redressement de la France. De 7001€ jusqu'à 15000€ net par mois ,  le quart des sommes versées sera déduit des impôts l'année suivante. Au-delà,  jusqu'aux plus hauts revenus existants,  les sommes récoltées resteront dans les caisses de l'Etat pour financer les réformes structurelles nécessaires et coûteuses. 
  • A l' étape finale,  lorsque les comptes de la nation seront assainis, "tous les citoyens profiteront et récolteront  les semences devenues graines".