ENERGIE, ECOLOGIE, AGRICULTURE

Tendre vers le pragmatisme écologique .

Energie eco 

Pourquoi, n'y-aurait-il pas un mouvement écologique neutre, pragmatique, sans dogme, gratifié de bon sens, réaliste, sans division interne, n'ayant qu'un seul but, qu'un seul espoir, qu'une seule vérité, la protection de  la terre, de l'air, et de la mer, sans idéologie politique ?...

Ceux existants sont liés à des idéologies partisanes, qui se confondent à ceux des partis de gauche.  

Pourquoi ne pas , l'une des premières  mesures simples  à prendre,  taxer les produits importés des pays pollueurs à hauteur de leur émission toxique évaluée par les instances internationales.  (Chine, Allemagne, Etats -Unis d'Amérique, Japon etc..). Nous sommes l'un des pays qui pollue le moins. L'air vicié  que nous respirons  provient principalement  des centrales thermiques au charbon, fossiles,  de l'Allemagne, de Chine, etc... Alors que nous, Français, nous faisons d'énormes efforts pour ne pas polluer, et cela a un coût. D'autres sans vergogne pour gagner de l'argent sur la production énergétique construisent à tour de bras des centrales thermiques au charbon très polluantes. Il est là le bon sens dont je parlais ci-dessus. Il n'y a pas besoin d'être du côté d'un parti ou de l'autre.  

Garder les centrales nucléaires,  et les  moderniser (EPR),  jusqu'à ce que le prix de  l'énergie renouvelable  soit   en concurrence direct avec le prix énergétique des centrales. Éradiquer les centrales thermiques très polluantes. 

Construire des barrages EDF de grande envergure et  de capacité moyenne sur les fleuves capricieux pour se garantir des inondations.

Barrage

La mer est potentiellement notre avenir énergétique  mais pas avant une décennie. L’éolien offshore et flottant (courants marins, turbines) manque de compétitivité (180€ du mégawattheure au lieu de 100€ idéalement). L’installation technique des réseaux à haute tension en pleine mer présente un coût important ainsi, ce qui va de soi, sa maintenance. Dans une décennie l’avancée technologique dans ce domaine sera telle que les remplacements des centrales nucléaires vieillissantes pourra et devra  être envisagées. L’énergie bleue sera donc une priorité à ce moment-là. 

Il sera impératif d'augmenter substantiellement les subventions d'Etat à LA RECHERCHE pour remplacer le plastique en totalité par la transformation d'algues. Cela existe déjà, dans une entreprise en Bretagne. Il faut lui donner les moyens d'être une entreprise internationale aux fins de parvenir dans un court délai au remplacement de tout ce qui est plastique par ce produit bio-dégradable. il en sera de même des sacs en papier  qui seront généralisés dans tous les établissement commerciaux et distribués gratuitement aux clients pour emmagasiner leurs achats. . Nous avons assez de bois en France pour être autonome dans ce domaine et voir exporter. 

La France a besoin d'une certaine autonomie pour sa consommation énergétique. Il en va de son salut ! Nous avons la possibilité de l'avoir en procédant à une prospection dans la recherche du gaz de schiste. De nombreuses études ont été faites aux fins de connaître le véritable impact sur l'écosystème . Il ressort, qu'en prenant des précautions d'usage préconisées, que les effets néfastes sont très limités. Ils ne seraient pas plus dangereux que l'extraction de fossiles (charbon, gaz de lacq, champignonnières, carrières souterraines d'extraction de différentes matières ...) effectuée selon les procédés actuels. Le gaz de schiste est une aubaine économique pour notre pays. Il serait créé des emplois, de la richesse industrielle (nous faisant défaut), des bassins économiques puissants dans les régions qui ont en le plus besoin. Ne passons pas à côté d'une richesse à cause de dogmes, d'une  idéologie, contraire à la prospérité de la FRANCE. 

 

Développer la biomasse, tout azimut, pour le chauffage urbain,  la géothermie, et autres formes d’énergie non polluante. Les déchets naturels, organiques    ( lisier, fumier, maïs...) des élevages des bovins équidés, caprins, ovins  seront concentrés à l'échelon cantonal ou "cantonalisation", dans une usine prévue à cet effet, aux fins de convertir ces matières en biomasse, biogaz,  qui serviront à alimenter le chauffage urbain ou péri-urbain       ( villes et villages).  Procéder à des "mini-unités de méthanisation" pour les agriculteurs.   Ces déchets seront vendus par les éleveurs aux entreprises de transformation. Il ne saura plus toléré que les lisiers ou matières fécales soient déversées dans les champs polluant les nappes phréatiques. Un contrôle assidu sera opéré aux fins de contrôles des nitrates. A l'heure, où l'on demande aux particuliers qui n'ont d'autre choix que d'avoir un équipement d’assainissement individuel de faire des efforts financiers pour se mettre en conformité, il serait anormal que les agriculteurs n'en soient pas assujettis.  

Agri

 

Les agriculteurs, les éleveurs,  les maraîchers, auront l'obligation d'afficher une traçabilité de leur produit et du prix vendu à la production. Tous les intervenants, intermédiaires seront également cités dans cette traçabilité. Toute personne consommatrice lésée pourra, si elle le désire, procéder à une demande d'indemnisation et demander des dommages et intérêts pour sa cause dommageable. Les produits provenant de FRANCE non "bio" seront surtaxés. Les produits importés, identifiés comme nourris aux pesticides, ou autres produits similaires, seront 5 fois plus taxés . Lors des temps de surproduction, il ne sera plus tolérer de  déverser dans des lieux publics, DEVANT LES ETABLISSEMENTS PUBLICS ou privé ces produits, ils seront remis aux associations caritatives qui en feront la distribution. Seulement il faudra faire payer tout de même les gens nécessiteux pour qu'ils n'aient pas l'impression de mendier, tout en respectant leur dignité. Le cabas plein sera vendu 5 € à celui qui le demandera. Les producteurs ayant commis des exactions seront poursuivis pénalement et leurs matériels ayant servi à commettre les infractions  saisis pour un temps donné. Il est insupportable pour le citoyen de payer tous azimuts , surproduction, vache maigre, destructions etc... et faire continuellement appel à la solidarité pour remplir les caisses vidées par des assistés. Le matériel utilisé sera mutualisé aux fins d'économies. Les Préfets dépêcheront une équipe d'experts aux fins d’évaluer à leur juste valeur le nombre de matériels nécessaires à l' exploitation. Le surplus sera vendu à d'autres qui sont dans le besoin évalué par l'équipe d'experts. Arrêtons le gâchis . 

Les insecticides néonicotoïdes actuellement commercialisés ont des effets excessivement néfastes sur les abeilles. Ils agissent sur leur taux de survie et détruisent leurs capacités d'apprentissage et de mémorisation. Tout dysfonctionnement de ces fonctions "a des conséquences graves pour la survie des colonies, car les abeilles qui ne peuvent pas apprendre ne seront pas capables de trouver de la nourriture et revenir à leur ruche". Ces produits ont un impact direct sur les capacités cognitives des abeilles. Sans elles l'humanité va à sa perte. Alors, nous interdiront immédiatement ces produits qu'utiliseraient les agriculteurs en France et DOM TOM.

Les agriculteurs auront toujours le souci de mutualiser leurs matériels pour diminuer le coût payer par le contribuable. Un organisme sera créé aux fins de conseiller et de donner les directives qui s'imposent pour aller dans ce sens.  Développer les marchés hebdomadaire dans tous les villages et villes par des  séquences de deux ou trois par semaine aux fins de concurrence aux  produits alimentaires et autres vendus dans les grands magasins.  Les marchés redonnent vie aux villes et aux  villages. Des contrôles assidus seront opérés par les services de Gendarmerie et de police  sur les produits vendus quels qu'ils soient sur les marchés aux fins d'en identifier leur provenance. Toute fraude ou tentative de fraude sera sévèrement sanctionnée. 

Marche

Interdire complètement les OGM, et plus  particulièrement et rapidement les pesticides et les insecticides qui ne seront plus utilisés dans l' agriculture Française au cours du quinquennat, pour protéger d'autres insectes indispensables à notre survie. 

Doubler les capacités du tram ( en nombre) dans toutes les villes et les banlieues immédiates. Construire des parkings payants la journée, à hautes capacités, autour des villes et instaurer la gratuité des transports en commun  pour la journée au porteur du ticket.

La Pollution visuelle des panneaux publicitaires sera éradiquée. Les panneaux en enfilade le long des voies de circulation routières dans et hors agglomération devront être  conformes à la législation en vigueur dans leurs formes, implantations, et notamment ne pas gêner les panneaux routiers d'indication. La loi sera appliquée avec vigueur et les sanctions appliquées promptement. Des sanctions plus dissuasives notamment financières  (triplement des amendes existantes) seront élaborées si celles qui existent ne suffisent pas. La responsabilité pénale sera élargie sur toute la chaîne: fabriquant, poseur, et clients.